Légendes et anecdotes : le voleur.

" … le brigand regarda sa bourse. Elle était désespérément vide. Oh, ce n'était pas pour payer la bière qu'il venait de consommer que ça posait problème ! Il pouvait s'éclipser en douce sans payer.

Non, le problème était tout autre : sa femme était une dépensière invétéré. Il réfléchit quelques instants à ce magnifique pléonasme pour finir par conclure qu'il allait devoir se réapprovisionner.

Mais qui aurait droit à un régime drastique de quelques kilos d'or ?

Comme si être voleur chez les nains n’était déjà pas assez dur.

Oh bien sûr, il existait des nombreux nains détrousseurs mais ils dépouillaient les Hommes. Pas les Nains. C’était beaucoup plus commode.

Les Nains, eux, avaient la fâcheuse tendance à défendre bec et ongles leur pécule. Et même plutôt hache que bec et ongles.

Il avait pourtant essayé de changer de cible mais sa femme n’avait pas voulu déménager pour se rapprocher des villes des Hommes. Du coup il était resté dans sa mine. Avec elle.

Et sa belle-mère de surcroît.

C'est alors qu'il entendit à la table voisine de la taverne, des nains se parlaient entre eux à propos d’une connaissance du meilleur ami de leur arrière petit cousin par alliance qui avait hérité de son père. Approximativement 20 000 pièces d’or.

Le pillard eut un rictus. Il avait trouver sa victime … »

Creative Commons Attribution-NonCommercial-NonDerivatives Certains droits réservés.

Poster un commentaire :